VOUS ÊTES ICI : PHOTOS Koyo

PHOTOS KOYO

L'ensemble des photos présentées ont été réalisées par Olivier Ménégol. Cliquez ici pour accédre au site web du photographe.


0098

Pour gravir les 700 à 800 mètres de la falaise de Koyo, l'ascension dure en moyenne deux heures pour les français, 45 minutes pour un Dogon...



falaise

Ne monte pas à Koyo qui veut. Cette échelle dogon est le passage obligé sur ce versant de la falaise appelé Bonsiri toko.



0203

A l'approche du sommet de la falaise des passages périlleux au cœur de la roche sont d'une grande beauté et nécessite de solides qualités physiques.



0017

L'ascension de la falaise est un moment inoubliable offrant un spectaculaire point de vue sur toute la vallée.



0006

Le plateau de Koyo culmine à plus de 700 mètres et offre un paysage unique qui varie au fil des saisons.



0211

Le village tout entier de Koyo protégé par ses falaises de grès.




0020

Koyo peut s'enorgueillir de posséder une école, au premier plan. Si l'éducation des enfants semble indispensable elle doit composer avec un emploi du temps chargé pour aider leur parent aux tâches agricoles.



0021

Vue d'ensemble de Koyo, environ 350 habitants.



0087

Les maisons de Koyo sont réalisées en banco : briques de terre et paille séchées au soleil, avec un soubassement indispensable en pierre pour éviter l'érosion des fortes pluies. Des troncs d'arbres assurent la solidité du toit.



0018

Chaque dépression du terrain est utilisée pour y faire naître un "jardin". Le sol est du grès concassé à la main recouvert d'une fine couche de terre sur lequel pousse difficilement de maigres légumes ou fruits.



0218

Les rares oiseaux de passage à Koyo se souviendront des plombs des chasseurs.



0326

Lors de la période des pluies, appelée hivernage, qui débute en juillet, le plateau sec et aride du village revêt un tapis verdoyant inattendu.



0281

La période des pluies offre souvent des paysages grandioses. En quelques minutes le ciel devient sombre et lourd et déverse des trombes d'eau bénéfiques aux récoltes.



0247

Cette petite maison est un "grenier" qui servira à stocker le mil après les récoltes.



0305

L'intérieur des maisons est rudimentaire : une banquette lit en tige de bois, une fenêtre, une porte et quelques briques pour parer aux réparations de la propriété.



0189

Les jeunes Dogon s'affichent parfois avec des objets en décalage avec leur quotidien, rappelant ainsi qu'ils ont eu la chance pour une poignée d'entre eux de voyager hors de Koyo.



0335

Alabouri est l'agent de santé du village et un sage conseiller. Il chasse régulièrement le "pigeon" dont il ne reste plus grand chose après une forte détonation...



0306

Belco est devenu après quelques années le « pharmacien » de Koyo, formé par « Tisser la Santé ».



hamidou

Hamidou Guindo, personnage clé du village de Koyo par sa fonction de lien avec les étrangers, et qui assure avec nous depuis le début un véritable rôle de logisiticien.




0053

L'échelle dogon est l'accessoire indispensable pour grimper sur la toiture.




0288

Le rire reste le meilleur moyen de communication entre nous et les enfants.



0432

Le versant Sud de Koyo offre une vue spectaculaire sur la falaise de Yuna.



porte

Porte traditionnelle d'une maison dogon. Cette représentation géométrique évoque l'organisation cadastrale du village et des champs.



enfants

Très jeunes, les enfants de Koyo acquièrent une large autonomie dans leur vie quotidienne.



femme

L'entretien de leurs maigres cultures demandent énormément d'effort et de temps aux femmes dogon. Les douleurs de dos sont un motif fréquent lors de nos consultations.



instit

Cette jeune femme dogon fut quelque temps l'institutrice de Koyo avant de partir pour Bamako.



femme

Une fois séchée, la coque de la calebasse, plante potagère cultivée pour son fruit, est utilisée comme récipient d'eau en particulier pour arroser les plantations.



femme

A Koyo les bijoux sont plutôt rares... Ces quelques bouts de laine noués dans une oreille percée sont peut-être un signe de coquetterie mais sûrement aussi un mode de protection.



hommes

Un toubab ( un blanc) qui monte sur une échelle dogon reste toujours un spectacle propice aux rires pour les habitants...



fillette

Rakiatou : cette très jeune fille nous a impressionné par son courage.





VOUS ÊTES ICI : PHOTOS Koyo
TISSER LA SANTÉ - Association loi 1901 - 5-15 rue Olivier Noyer 75014 Paris - Mail : contact@tisserlasante.fr - SIRET 493 230 411 00016