VOUS ÊTES ICI : ARCHIVES

Projet : Un nouveau CSCOM

ats1

CONSTRUCTION D'UN CENTRE DE SANTE COMMUNAUTAIRE A BONI.

SUITE AUX EVENEMENTS SURVENUS EN 2012 AU MALI ET AUX VUES DE L'INSTABILITE ENCORE FORTEMENT PRESENTE, CE PROJET N'A MALHEUREUSEMENT PAS PU VOIR LE JOUR. 

NEANMOINS, DE NOUVELLES REALISATIONS SONT PENSEES ACTUELLEMENT... (cf. MAISON DES MAMANS)

 

• Pour télécharger l'affiche du projet CSCOM : cliquez ici
• Pour télécharger le dossier complet de demande de subvention : cliquez ici

En 2009, les autorités locales ont sollicité « Tisser la Santé » pour la construction d'un nouveau Centre de Santé Communautaire. Cette demande apparaît comme la suite logique de nos actions réalisées depuis 2004, et en particulier de l'arrivée d'un médecin aux commandes du CSCOM. Suite logique en raison de la vétusté, pour ne pas dire le délabrement, du bâtiment actuel, et de son inadaptation aux nouvelles compétences apportées par le Dr Souleymane Diarra (possibilités de réaliser des césariennes et de la petite chirurgie).

Nous avons accepté de nous engager sur ce projet en nous appuyant sur l'expertise d'Adrien Royer, architecte qui mène une réflexion sur ce type de structure depuis de nombreuses années et dont la démarche éthique recoupe celle de Tisser la Santé : concertation avec les populations concernées, respect des cultures et de l'environnement, autonomisation et reproductibilité. Pour ce projet particulier, l'innovation est également au centre de la réflexion. En effet, l'observation des structures existantes, construites en béton, ciment et tôle, montre l'inadéquation de ces matériaux aux conditions climatiques (dégradation en quelques années sous l'action conjuguée de la chaleur, des pluies et des vents de sable).


Allier des techniques traditionnelles et des techniques modernes.


Plus concrètement, le projet propose l'alliance de techniques « traditionnelles » et de techniques « modernes » :
techniques traditionnelles pour la construction des bâtiments en briques de banco (mélange de terre et de paille séché au soleil, qui compose l'habitat traditionnel dans tout le Mali) mais en augmentant considérablement la résistance par des procédés de compression utilisant des presses manuelles faciles d'emploi, peu coûteuses, solides et réutilisables ;
techniques modernes pour la couverture de l'ensemble des bâtiments par une structure métallique qui formera un sur-toit. Elle permettra une protection supplémentaire contre les intempéries et, par l'espace créé entre cette structure et les bâtiments en banco, assurera une ventilation efficace et une « climatisation » naturelle. La structure métallique formera un support à une installation photovoltaïque, un système de récupération de l'eau de pluie et un système de chauffage de l'eau. Cette structure métallique particulière sera le seul élément importé mais devrait ensuite être facilement reproductible (techniquement et financièrement) dans n'importe quel endroit du Mali, que ce soit pour la construction de CSCOM ou d'autres bâtiments.

Façade avant.


La fabrication sur place des briques de banco par une main-d'œuvre locale formée depuis des générations à cette technique, permettra d'une part de limiter le coût de construction
et d'autre part, en choisissant la période où les travaux des champs sont terminés, d'apporter du travail à un nombre non négligeable de personnes. Les presses manuelles destinées à rester sur place après la construction du CSCOM, pourront permettre de générer une activité économique locale de fabrication de briques de banco compressées. De même, l'installation photovoltaïque de qualité pourra être utilisée de façon annexe pour la recharge de batteries en tout genre y compris de téléphones portables de plus en plus nombreux dans la région. On peut imaginer que les bénéfices de cette micro-activité économique pourra permettre, au moins partiellement, d'assurer l'entretien des bâtiments du CSCOM.


Vue intérieure.


Utiliser les « savoir-faire » locaux, générer de nouvelles activités économiques, permettre une reproductibilité aisée du projet sont les grand principes appliqués ici.
Ce projet devient ainsi passionnant et, par la démarche qu'il présuppose, s'intègre parfaitement à l'action de Tisser la Santé.

vues d'ensemble.


POUR SOUTENIR LES PROJETS DE L'ASSOCIATION, CLIQUEZ ICI

VOUS ÊTES ICI : ARCHIVES
TISSER LA SANTÉ - Association loi 1901 - 5-15 rue Olivier Noyer 75014 Paris - Mail : contact@tisserlasante.fr - SIRET 493 230 411 00016